top of page
Naviguez dans
nos rubriques

9 au 11 juillet, Minervois, poésie, peinture et musique.


La poète et traducteur Jean-Gabriel Cosculluela. Photo DR.



Au cœur du Minervois et au pied de la Montagne noire, dans l’Aude, le château de Rieux-Minervois domine le cours de l’Argent-Double. Son donjon date du XIIe siècle. Agrandi du XVe au XVIIe siècle, il se présente aujourd’hui sous la forme de trois corps de bâtiments autour d'une cour avec tours et tourelles. C’est en outre le fief d’un vignoble familial fondé en 1870, repris en 1998 par Emmanuel de Soos, engagé dans une reconversion en bio du domaine viticole.

En cette fin de semaine, le château de Rieux-Minervois s’ouvre à la poésie, à la peinture et à la musique. Jean-Gabriel Cosculluela, lui-même né à Rieux-Minervois, fin connaisseur de l’œuvre de Joë Bousquet (dont il prépare l’édition d’inédits aux éditions Hippocampe), lira son livre L’Oubli ostinato (peintures d'Anne Slacik, éditions Trames, 2018), dédié à Bernard Noël. Il chantera ensuite une chanson qu'il a écrite et composée pour Bernard Noël : « Deseo de olvido » (Désir d’oubli). Il sera accompagné par Florentin Ginot à la contrebasse.

Illustration : Anne Slacik, extrait de la série Les Miroirs (2016).


Samedi 10 juillet dès 17 h au château de Rieux-Minervois.


La veille, vendredi 9 juillet à 18 h à la Médiathèque, Jean-Gabriel Cosculluela lira en outre Nuidité du papier (éditions de Rivières, 2019), ainsi qu’un texte de Michel Butor.

Et le lendemain, dimanche 11 juillet à 17 h, on retrouvera au château le contrebassiste Florentin Ginot, avec un concert qui voyagera de Bach aux contemporains Gyorgy Kurtag et Stefano Scodanibbio.


Infos et réservations : association Les Théophanies

www.les-theophanies.org Tél : 04 68 78 38 93


89 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page