top of page
Naviguez dans
nos rubriques

Kiev, 26 février, au son des armes


Kiev, dans la nuit du 25 au 26 février


Dans l'esprit des humanités, ce "fil Ukraine" ne vise pas à répéter ce que tout un chacun peut entendre à la radio ou suivre sur les chaînes d'info en continu, mais, à partir d'une veille éditoriale (médias, réseaux sociaux, etc.), raconter en images et récits l'agression russe en Ukraine.


Ce "fil Ukraine" vous est offert par la rédaction des humanités, média alter-actif. Pour persévérer, explorer, aller voir plus loin, raconter, votre soutien est très précieux.

Abonnements ou souscriptions ICI.


L’aube se lève sur Kiev, par un matin frais et venteux.

A 7 heures du matin, le calme semblait revenu après une nuit marquée par de violents combats de rue. Des rafales de tirs et des explosions ont retenti dans plusieurs quartiers de la ville. Ce samedi matin, Ukrainska Pravda, un site d'information ukrainien, citant des témoins oculaires, a fait état de combats sur la place de la Victoire, à un peu plus d'un kilomètre du centre-ville, la place Maidan. Des combats ont également eu lieu à proximité de la gare et le long d'une artère centrale menant de la place de la Victoire au centre-ville, la rue Bohdan Khmelnitsky, selon le site. Le long de cette rue et plus près du centre-ville, des rafales de tirs ont été entendues toute la nuit.

Vers 5 heures du matin, on pouvait entendre des coups de feu quasiment toutes les minutes dans le centre de Kiev, le crépitement des coups de feu et les rafales de tirs automatiques provenant apparemment des quartiers du nord de la ville.


Le ministère de la défense russe a assuré que « les forces armées ne mènent aucune frappe sur les villes d’Ukraine », qu’il s’agisse de missiles, de frappes aériennes ou d’artillerie. Mais d’après les premières informations recueillies par Amnesty International, l’armée russe a déjà mené des attaques aveugles en Ukraine, et utilisé des armes non discriminantes, telles que des missiles balistiques et d'autres armes explosives imprécises.

À Vuhledar, près de Chuhouïv, et à Ouman (respectivement à l’est, au nord-est et au centre de l’Ukraine), ils ont frappé des zones civiles et des lieux protégés, tels qu’un hôpital. Ces frappes aveugles ont causé la mort d’au moins 6 civils et en ont blessé au moins 12 autres.

À Vuhledar, dans la région de Donetsk, l’analyse des photos des débris du missile qui a frappé près d’un hôpital, vers 10h30 le 24 février, montre qu'il s’agit d’un missile balistique 9M79 Tochka. Cette arme, extrêmement imprécise, manque régulièrement ses cibles d'un demi-kilomètre ou plus. Elle ne devrait jamais être utilisée dans des zones peuplées.


L’armée russe : une longue liste de violations des droits humains

L’armée russe a maintes fois piétiné les lois droit international humanitaire en s’abstenant de protéger les populations civiles et a même procédé à des attaques ciblant délibérément des civils et des biens à caractère civil.

Dans le Donbass, à l’Est de l’Ukraine, en 2014-2015, au plus fort du conflit armé dans cette région où les forces séparatistes pro-russes s’opposent aux forces ukrainiennes, tous les camps ont bafoué le droit international humanitaire. Des armes explosives imprécises ont notamment été utilisées dans des zones à forte densité de population, et utilisé dans des maisons. Plus d’un million de personnes ont fui les combats. Plus de 13.000 personnes sont mortes. « Ces épisodes ont déchiré des communautés et des vies, les forces militaires ayant piétiné les droits de la population civile en toute impunité », rappelle à ce propos Agnès Callamard, secrétaire générale d'Amnesty International.

En Syrie, entre septembre et novembre 2015, Amnesty a documenté une série de frappes aériennes russes menée dans des zones résidentielles à Homs, Idlib et Alep, qui a fait au moins 200 morts parmi les civils.

En 2020, Amnesty avait encore établi que l’aviation russe ciblait des écoles et des hôpitaux en Syrie, qui étaient parfois inscrits sur la liste des sites protégés établie par l’ONU.


Mots-clés :

66 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page