top of page
Naviguez dans
nos rubriques

RTL, radio nausée



Petite bite de l'humour franchouillard, homophobe, sexiste et limite antisémite, fort de ses 82 millions d'euros de revenu annuel, Laurent Gerra a ironisé, le 15 mai dernier, sur le "cirque Zelensky", au micro de RTL, suscitant de nombreux commentaires indignés. Loin de s'excuser, la station de radio a demandé à Facebook de bloquer les comptes de certaines de ces personnes légitimement choquées par les propos de "l'humoriste".


Pour grandir, ou simplement continuer, les humanités, média alter-actif et engageant, ont besoin de vous. Pour s'abonner : ICI. Pour s'inscrire à notre infolettre : ICI


Rire, c'est peut dire.

De rire, ils pouffent.

Pensez donc, c'est tellement rigolo : la guerre en Ukraine.

Les milliers de morts, la destruction de tout un patrimoine industriel, agricole, culturel, les viols et la barbarie, les déportations : franchement, c'est comique...



Et qu'est-ce qui les fait autant rire, ces pouffeurs grassement payés par RTL pour divertir les chaumières ?


Le 15 mai dernier, les auditeurs de RTL ont eu droit à un sketch de "l’incontournable" Laurent Gerra, petite bite de l’humour franchouillard, fils unique de Nicole Gerra, vendeuse en linge de maison et de Jean-Christian Gerra, employé dans une entreprise de transports, passé par des études de communication et d'information, qui n’a même pas fait son service militaire, ayant réussi à se faire passer pour "dépressif avec risque de passage à l'acte".


Parmi les "chefs d’œuvre" à mettre à son actif : en décembre 2011, il "ridiculisait" feu Coluche en détournant la chanson emblématique des "Restos du Cœur", qu’il transformait en "Restos du Cul" pour brocarder Dominique Strauss-Kahn. Naturellement, Laurent Gerra n’est pas antisémite. C’est juste de l’humour.


Tout aussi naturellement, Laurent Gerra n’est pas homophobe. Lorsqu’il imite Thierry Ardisson qui demande à l’ancien Premier ministre Édouard Balladur « si tes gardes du corps te cirent les pompes, est-ce que c’est aussi eux qui te pompent le dard ? », c’est, encore, juste de l’humour. Et lorsqu’il qualifie Najat Vallaud-Belkacem, alors ministre de l’éducation, de « Najat Vallaud-Bécassine », ce n’est pas sexiste, c’est encore et toujours de l’humour.

Il n’aime pas non plus les écologistes. En janvier 2018, après avoir fêté ses 50 ans à l'Olympia, il s’était ému auprès de son équipe chargée de réserver le restaurant du soir : « Il n'y a pas de vin bio, au moins ?! »


Bref, Laurent Gerra n’aime ni les écolos, ni les pédés et les gouines, ni les Juifs (et vas-y, attaque-moi en diffamation , petite bite, on va se régaler). C’est juste un "humoriste", vous comprenez ?

Son grand-père était résistant. Lui a choisi de devenir collabo.


La dernière cible de Laurent Gerra, c’est le président ukrainien Volodomyr Zelensky.

Faut bien justifier son salaire : 82 millions d’euros par an. Un "salaire" (merci RTL : Laurent Gerra facture 1 million d'euros chaque saison à RTL pour « amuser ses auditeurs », plus les "droits dérivés") qui n’est que la partie visible de l’iceberg. Selon le magazine économique américain People With Money, « l'humoriste-entrepreneur pèserait près de 245 millions d'euros. Outre ses gains professionnels il devrait son immense fortune à de judicieux placements boursiers, un patrimoine immobilier conséquent et le très lucratif contrat publicitaire avec les cosmétiques CoverGirl. Il possèderait également plusieurs restaurants à Paris (dont la chaîne "Chez l'gros Laurent"), un club de Football à Bourg-en-Bresse, et serait également impliqué dans la mode adolescente avec une ligne de vêtements "Gerra Séduction" ainsi qu'un parfum "L'eau de Laurent", autant de succès financiers. »


Vincent van Gogh (qui n’était pas très drôle) n’a jamais vendu une toile de sa vie, Jacques Tati et Pierre Etaix ont fini dans la dèche, mais « l’humour » selon Laurent Gerra, ça rapporte bien, merci pour lui.


Depuis sa rente de situation, Laurent Gerra peut donc bien ironiser, au micro de RTL sur « le cirque Zelensky ». Dans le texte : « Gilles Margaritis présente : le cirque Zelensky, en tournée partout en Europe avec sa ménagerie ». La métaphore est ensuite filée sur les différents numéros de ce "cirque", avec les « clowns engagés BHL et Arielle (Dombasle) qui reçoivent des tartes à la crème larguées par drone (…) Et Macron qui jongle avec des casseroles ».


Ouf, Laurent Gerra n’a pas oublié Bernard-Henry Lévy (dont on se contrefout). Il ne manque plus que Georges Soros pour parachever le caractère antisémite de cet humour à deux balles. Pour le reste, tous les poncifs agités par l’extrême-droite poutinophile sont présent, à commencer par "l’homme-canon fourni par l’OTAN"...


Vadym Omelchenko, l’ambassadeur de l’Ukraine en France, a manifesté sa colère sur son compte Twitter. et a exigé des excuses de la part de l’humoriste. Des excuses, et puis quoi, encore ?

Sur la page Facebook de Laurent Gerra, ont été laissés de nombreux commentaires indignés, auxquels "l’humoriste" s’est abstenu de répondre. Enfin, si. Un Ukrainien, qui vit sous les bombardements à Kharkiv, avait laissé un commentaire en colère, mais non injurieux. RTL a demandé à Meta/Facebook, de bloquer la page de celui-ci.


Au moins, c’est clair : RTL, alias radio nausée, a choisi d’être complice de crimes contre l’humanité. C'est de l'humour, isn't it ?


Jean-Marc Adolphe

Photo en tête d'article : Boutcha, mars 2022


Entièrement gratuit et sans publicité ni aides publiques, édité par une association, le site des humanités entend pourtant fureter, révéler, défricher, offrir à ses lectrices et lecteurs une information buissonnière, hors des sentiers battus.

Pour encourager cette aventure, dès 1 € :



Mots-clés :

603 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page