top of page
Naviguez dans
nos rubriques

Plus vert, l'horizon



En Haute-Vienne, du 19 au 25 avril, le festival Horizon Vert propose, en "circuit court", un riche programme de films, rencontres et conférences pour repenser notre rapport à la terre qui nous accueille et nous nourrit, à l'instar de cette "École des vivants" initiée par Alain Damasio, l'un des invités d'honneur du festival.


Pour grandir, ou simplement continuer, les humanités, média alter-actif et engageant, ont besoin de vous. Pour s'abonner : ICI. Pour s'inscrire à notre infolettre : ICI


Festival fédérant 6 cinémas Art et essai présents en Haute-Vienne, Horizon Vert est de retour, du 19 au 25 avril, pour une troisième édition.

Le festival présente une sélection de films de fiction et de documentaires qui explorent les liens entre l'homme et la nature, pour penser un monde plus harmonieux et une société plus juste.

Des moments d'échange sont prévus grâce à l'intervention d'associations, de spécialistes et de cinéastes, pour nourrir les réflexions sur la notion d'écologie et susciter un débat citoyen.

Deux invités d'honneur sont au menu cette année :


Laurent Charbonnier, réalisateur de documentaires animaliers, présentera lors de deux soirées spéciales à Eymoutiers (19 avril) et à Saint-Yrieix-la-Perche (20 avril) avec les projections de Chambord (2019), une célébration des 500 ans de la construction du château propose un récit sur cinq siècles où se côtoient animaux et humanité, et Le Chêne (2022), l’histoire d’un chêne, vieux de 210 ans, qui rassemble un casting hors du commun : écureuils, balanins, geais, fourmis, mulots.... Tout un petit monde vibrant, vrombissant et merveilleux qui scelle sa destinée autour de l’arbre majestueux qui les accueille, les nourrit, les protège de ses racines jusqu’à sa cime.


Alain Damasio, auteur de science-fiction, interviendra à Saint-Junien (24 avril) et à Saint-Léonard-de-Noblat (25 avril). Il parlera notamment de “L’École des Vivants”, école hybride et buissonnière en construction dans les Alpes de Haute-Provence, guidée par l’envie de créer un bouillonnement intellectuel et une pratique expérimentale rassemblant individus de tous horizons pour imaginer des modes de vie plus respectueux du vivant. "École des vivants" dont le "minifeste" proclame : « On nous a assez coupé de ce qu’on peut. Il est temps de battre le capitalisme sur le terrain du désir. De déployer nos sensibilités, de hisser nos couleurs, nos valeurs, nos envies. Qu’elles prennent corps. Il est temps de faire bruisser ce monde qu’on veut voir advenir, d’en faire sentir la poussée végétale, les puissances animales qui nous traversent et la vitalité qu’on en tire dans nos rapports au dehors et aux autres. »

( PDF illustré téléchargeable ci-dessous et sur internet : https://www.ecoledesvivants.org )

Minifeste-Ecole-Des-Vivants
.pdf
Télécharger PDF • 651KB

Alain Damasio, "Le vivant qui se défend". Texte de soutien au Soulèvements de la terre (slam),12 avril 2023


Bienvenue les vers de terre

Parmi les nombreuses projections proposées par Horizon Vert, signalons La Roya (3023), film franco-colombien de Juan Sebastián Mesa (photo en tête d'article), où l’on découvre le quotidien d'un jeune planteur de café hanté par le suicide de son père (le vert sombre des plants de café, les écharpes de brume qui s'accrochent aux cimes des arbres, le jaune éclatant du guyacana, un arbre de la région, et du poitrail du turpial, un oiseau que l'on met en cage pour son chant, les bruits de la forêt... La nature, par la force de présence tant à l'image que dans la bande son, toutes deux très soignées, est presque le deuxième protagoniste de cette histoire), ou encore, en partenariat avec les humanités, le documentaire de François Stuck, Bienvenue les vers de terre (2019), qui fait découvrir les enjeux d’une agriculture durable en donnant la parole à ceux qui la pratiquent et s’investissent dans son développement : « ils nous disent que des solutions existent. Qu’elles reposent sur l’apprentissage et la connaissance du vivant. C’est une reconception de l’acte de cultiver. Il ne s’agit plus de se battre contre la nature mais d’apprendre à faire avec. »

Enfin, dans la même veine, et là aussi en partenariat avec les humanités, Bernadette Prieur, traductrice de deux ouvrages de Masanobu Fukuoka, pionnier d’une agriculture naturelle voisine de la permaculture, proposera (le 19 avril à 18 h à Saint-Yrieix-la-Perche) une conférence sur le sens et les développements de cette "agriculture sauvage" : « Quand nous changeons la manière de faire pousser notre nourriture, nous changeons notre nourriture, nous changeons notre société, nous changeons nos valeurs… »

Le programme complet du festival Horizon Vert, du 19 au 25 avril, est téléchargeable ci-dessous (et sur internet : http://www.festivalhorizonvert.fr/

programme-horizonvert-36p-def
.pdf
Télécharger PDF • 2.05MB

Entièrement gratuit et sans publicité ni aides publiques, édité par une association, le site des humanités entend pourtant fureter, révéler, défricher, offrir à ses lectrices et lecteurs une information buissonnière, hors des sentiers battus.

Pour encourager cette aventure, dès 1 € :


Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page