top of page

Ukraine battante et Russie dissidente

Samedi 10 septembre au Mans, la Fonderie accueille une journée exceptionnelle de rencontres et de débats autour de l’Ukraine, au cours de laquelle interviendront aussi des voix anti-guerre d’une autre Russie : le directeur de l’édition européenne de Novaïa Gazeta, deux représentants de l’ONG Memorial, et la metteure en scène Tatiana Frolova. Ancienne fonderie, comme son nom l’indique, devenue ensuite succursale automobile, la Fonderie, au Mans, est depuis 1985 le havre du Théâtre du Radeau. Un havre et une forge, de résidences et de créations artistiques, mais aussi de rencontres publiques qui savent s’y épanouir de façon chaleureuse et conviviale. François Tanguy et Laurence Chable, les fondateurs du lieu, ont de surcroit le sens des engagements, et l’on se souvient de la part prise par le Radeau dans la mobilisation artistique et citoyenne lors du siège de Sarajevo, en 1995. C’était il y a plus de vingt ans. Aujourd’hui, c’est l’invasion russe en Ukraine qui ramène l’ignominie de la guerre en Europe. « Les bombardements se poursuivent, laissant des villes rasées dont Marioupol est le triste symbole ; enlèvements, tortures, viols, exécutions de civils se poursuivent et sont documentés par les associations de défense des droits humains ; Moscou refuse aux Ukrainiens de se penser comme tels, de parler leur langue, de construire leur État, comme en témoignent les conditions de l’occupation. Des millions d’Ukrainien.nes ont dû prendre la route de l’exil tandis qu’en Russie les voix anti-guerre sont persécutées » , écrit l’équipe de la Fonderie, qui organise ce samedi 10 septembre, une importante journée de rencontres et débats, en compagnie de l’association UkraineAuMans et de La Ligue des Droits de l’Homme. « Ukraine, Russie : histoires, résistances, solidarités », au fil de cette journée, introduite par Aude Merlin, chargée de cours en Sciences Politiques à l’Université Libre de Bruxelles et Antoine Boutet, président de la Ligue des Droits de l’Homme - Le Mans, on pourra partager de précieux témoignages, comme celui de Kirill Martynov, venu spécialement de Riga où il s’est exilé et où il dirige l’édition européenne de Novaïa Gazeta (dont 9 journalistes, Igor Domnikov, Iouri Chtchekotchikhine, Anna Politkovskaïa, Stanislas Markelov, Anastasia Babourova, ont été assassinés en Russie de 2000 à 2009), ou encore l’avocate Natalia Morozova et Alexandre Tcherkassov, l’ex-président de l’ONG Memorial, créée en Union soviétique par Andrei Sakharov à la fin des années 1980, pour mener un travail de documentation et de mémoire sur les crimes du stalinisme, et qui vient d’être interdite par le régime de Poutine. D’autres intervenants, encore : Denys Gorbach, chercheur en science politique, enseignant à Sciences Po Paris ; Kateryna Lebreton, de l’association UkraineAuMans, qui réunit des bénévoles de la société civile afin d’organiser des campagnes de collecte de dons ainsi que la collaboration humanitaire, culturelle et économique avec l’Ukraine ; et Hanna Perekhoda, doctorante à l’Université de Lausanne, membre du Réseau européen de solidarité avec l’Ukraine. Cette journée comptera enfin avec la présence de Tatiana Frolova, fondatrice et metteure en scène du Théâtre KnAM (notamment accueilli en France par Sens interdits à Lyon) et Bleuenn Isambard, traductrice et collaboratrice artistique du théâtre et anciennement chargée de mission pour des ONG en Tchétchénie. Tatiana Frolova viendra dire « pourquoi avons-nous subitement décidé de quitter la Russie le 24 février 2022, alors que nous travaillions depuis 36 ans à Komsomolsk-sur-Amour, que nous venions d’acheter du matériel pour notre théâtre, et que nous n’avions jusque-là jamais eu l’intention de partir ? Il y avait pourtant déjà eu les guerres en Tchétchénie, en Géorgie, l’annexion de la Crimée… » Les humanités seront présentes tout au long de cette journée exceptionnelle, de 10 h 30 à 19 H : compte-rendus et entretiens en vue, avec si tout se passe bien, un premier écho en direct de la Fonderie sur www.leshumanites-media.com « Ukraine, Russie : histoires, résistances, solidarités » , le 10 septembre 2022 de 10 h 30 à 19 h, à la Fonderie, au Mans. ENTRÉE LIBRE - COLLECTE DE DONS au profit des organisations invitées. Tel 02 43 24 93 60 et reservation@lafonderie.fr Photos en tête d’article : de gauche à droite, Kirill Martynov (photo DR), Alexandre Tcherkassov (photo Radio Canada), Tatiana Frolova (photo Manon Valentin). Programme à télécharger :

Ukraine battante et Russie dissidente
bottom of page