top of page
Naviguez dans
nos rubriques

Dans la jungle du Darien, et autres migrances

Des migrants qui prévoient de traverser à pied la région marécageuse du Darien, entre la Colombie et le Panama, dans l'espoir

d'atteindre les États-Unis, se rassemblent au camp de départ du sentier à Acandi, en Colombie, le 9 mai 2023. Photo Ivan Valencia / AP


POTFOLIO L'agence Associated Press, avec laquelle les humanités / journal-lucioles ont décidé de s’allier pour promouvoir un photojournalisme de très grande qualité, vient de recevoir le prix Pulitzer, la plus prestigieuse distinction du genre, pour une série de reportages en 2023 sur les migrants en Amérique centrale.


Pour grandir, ou simplement continuer, les humanités, journal-lucioles, a besoin de vous.

Pour s'abonner : ICI. Pour s'inscrire à notre infolettre : ICI

 

Ces photographies mettent en lumière l'humanité d'une histoire mondiale de migrations sans précédent, souvent négligées dans un océan de statistiques et de rhétorique politique.

 

Bien avant le début de l'année 2023, les journalistes d'AP savaient que l'augmentation des migrations à travers les Amériques serait un sujet majeur. Pour la raconter dignement, ils se sont attachés à montrer que « la migration ne se résume pas à des chiffres. Il s'agit de personnes, d'histoires qui se cachent derrière les raisons qui les poussent à quitter leur pays », souligne Eduardo Castillo, directeur de l'information d'AP pour l'Amérique latine et les Caraïbes.

 

« C'est ce qu'AP fait de mieux », poursuit Julie Pace, rédactrice en chef  : « tirer parti de notre présence mondiale et de notre profonde expertise pour couvrir une histoire qui évolue rapidement et qui a un fort impact. »

 

Les photographes récompensés se nomment Greg Bull, Eric Gay, Fernando Llano, Marco Ugarte et Eduardo Verdugo, ainsi que les photographes indépendants Christian Chavez, Felix Marquez et Ivan Valencia. Les photographies ont été prises à plusieurs moments cruciaux, notamment en mai 2023, à la fin des restrictions liées à la pandémie qui avaient permis aux États-Unis de refouler rapidement les migrants, et en septembre dernier, lors d'une forte augmentation du nombre d'arrivées à la frontière qui a submergé les services d'immigration et les communautés.

 

Les photographes d’AP se sont notamment efforcés de montrer comment nombre de ces migrants entreprennent leur voyage à travers la terrible jungle du Darien qui sépare l'Amérique du Sud de l'Amérique centrale. Pour Ricardo Mazalán, directeur adjoint du service des reportages et des photos pour l'Amérique latine d’AP, « c'est leur capacité [des photographes] à saisir émotionnellement l'expérience des autres et à se connecter avec les migrants qui leur a permis de transmettre les moments profondément intimes qu'ils ont saisis. »


(Portfolio publié dans le n° 4 de l'autre journal du dimanche, 19 mai 2024)


Des migrants voyagent à bord de wagons d'un train de marchandises en direction du nord, à Irapuato, au Mexique, le 23 septembre 2023. Photo Marco Ugarte / AP


Un migrant vénézuélien se tient debout, couvert d'un tissu, tout en envoyant des SMS, sur les rives du Rio Grande à Matamoros, au Mexique, le 13 mai 2023. Photo Fernando Llano / AP

 

Une femme porte son enfant après qu'elle et d'autres migrants ont traversé le Rio Grande et sont entrés aux États-Unis depuis le Mexique, pour être examinés par la douane et la protection des frontières des États-Unis, le 23 septembre 2023, à Eagle Pass, au Texas.

Photo Eric Gay / AP

 

Des migrants tendent la main à travers une grille pour attraper des vêtements distribués par des bénévoles alors qu'ils attendent entre deux frontières pour demander l'asile, le 12 mai 2023, à San Diego. Photo Gregory Bull / AP

 



A gauche : des migrants sont assis sous un panneau marquant la frontière entre le Panama et la Colombie pendant leur traversée

de la jungle du Darien, le 9 mai 2023. Photo Ivan Valencia / AP

A droite : une migrante vénézuélienne rit en plaisantant avec son mari, qui lui a donné quelques fleurs cueillies dans l'herbe, alors qu'ils attendent le long des voies ferrées dans l'espoir de monter à bord d'un train de marchandises en direction du nord à Huehuetoca, au Mexique, le 20 septembre 2023. Photo Eduardo Verdugo / AP

 

Des migrants haïtiens pataugent dans l'eau alors qu'ils traversent la région marécageuse du Darien, entre la Colombie et le Panama,

dans l'espoir d'atteindre les États-Unis, le 9 mai 2023. Photo Ivan Valencia / AP

 

Des migrants ayant traversé le Mexique pour entrer aux États-Unis passent sous des fils de concertina (barbelés) le long du Rio Grande,

le 21 septembre 2023, à Eagle Pass, au Texas. Photo Eric Gay / AP

 

Des migrants traversent le Rio Bravo sur un matelas gonflable pour entrer aux États-Unis depuis Matamoros, au Mexique, le 9 mai 2023. Photo Fernando Llano / AP


Un groupe de migrants dort dans un campement de fortune en attendant de demander l'asile après avoir franchi la frontière,

le 10 mai 2023, près de Jacumba, en Californie. Le groupe campait juste de l'autre côté de la frontière depuis des jours,

en attendant de demander l'asile aux États-Unis. Photo Gregory Bull / AP

 

Des migrants traversent le Rio Grande pour entrer aux États-Unis depuis Ciudad Juarez, au Mexique, le 29 mars 2023.

Photo Christian Chavez / AP

  

Des migrants vénézuéliens brandissent un drapeau américain devant un hélicoptère de la télévision qui survole le Rio Grande, à Matamoros, au Mexique, le vendredi 12 mai 2023, un jour après la levée des restrictions américaines à l'asile liées à la pandémie, appelées Titre 42. Photo Fernando Llano / AP

 

A voir également, sur les humanités :

"Au Venezuela, dans la jungle de l'exil", publié le 17 octobre 2022.


C'est le moment de...

...soutenir les humanités / journal-lucioles, et le travail de notre toute petite rédaction. Pas encore prêt à vous abonner ? Une nouvelle formule : "acheter" cet article pour 1 € (les petits ruisseaux font les grandes rivières) : ICI

Mots-clés :

58 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

コメント


bottom of page